Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Christoblog

Games of thrones - Saison 7

Je n'ai jamais eu envie jusqu'à présent d'écrire sur Games of thrones, peut-être parce que le fait d'avoir lu l'intégralité des romans de RR Martin m'ont fait regarder tout le début de la série avec un oeil détaché, puisque je connaissais l'histoire.

Le fait qu'on ait maintenant dépassé depuis deux saisons la fin des romans me procure un vrai plaisir de spectateur. C'est un délice de découvrir de nouveaux évènements à chaque épisode. Et puis cette saison 7, ramassée en sept denses épisodes, me plait beaucoup.

Tout d'abord, elle concentre les principales qualités de la saga : un mix particulièrement réussi de batailles homériques (sur mer, sur terre et dans la neige, elle sont cette saison particulièrement impressionnantes) et de conversations stratégico-politiques dignes des Rois maudits. Chacun aura bien sûr son idée sur la meilleure conduite à tenir en matière de tactique militaire, d'alliance stratégique, et le spectateur, plus que jamais, peut ici se rêver stratège.

Cette septième saison brille aussi par sa façon de resserrer encore plus l'intrigue sur l'essentiel. Les personnages secondaires (même très importants) continuent à mourrir, alors que le clan Starck se reconstitue à Winterfell, comme si les saisons 2 à 6 n'étaient qu'une vaste parenthèse aboutissant à un retour aux sources empreint d'une sourde nostalgie. L'empreinte du temps qui passe a durement marqué les visages des frères et soeurs que sont Arya, Sansa, Bran, Jon (et aussi Theon, élevé avec eux). Le simple souvenir des épreuves que chacun d'entre eux a traversé suffit à glacer le sang.

On retrouve également dans cette saison 7 le pouvoir de surprendre qui fait le charme des meilleurs moments de Games of thrones. Si certaines évolutions du scénario sont facilement anticipables, d'autres sont vraiment très bien amenées (je pense par exemple à l'extraordinaire confrontation Sansa / Arya / Lord Baylish).

Voici donc la série la plus célèbre au monde bien calée pour attaquer sa saison finale, qui comptera six épisodes et sera diffusée en 2019.

 

4e 

Commenter cet article

mutur 18/02/2018 15:01

Bonjour ! Etant un immense fan de la série de Dan Benioff et DB Weiss ( dont la complexité et la maturité apportent un vent de fraîcheur à la fantasy ), j'ai trouvé que la saison 7 soufflait le chaud et le froid. Si les quatre premiers épisodes présageaient du meilleur, avec des qualités visuelles et techniques jamais vues à la télé, la deuxième partie de la saison s'est enfoncée dans les incohérences et les facilités scénaristiques qui m'ont presque sortis de la série. J'espère de tout mon coeur que la dernière saison offrira un final digne du voyage qu'on a vécu avec les personnages, mais je crains que mes attentes ne soient devenues trop grandes pour être comblés.

Chris 21/02/2018 21:22

Ce que tu dis dans ton article, que je viens de lire, n'est pas faux, même si j'ai trouvé le conflit Arya / Sansa très prenant, car il révèle une rivalité pré-existante dès le début. Mais force est de reconnaître que la qualité d'écriture de RR Martin n'est pas égalée...

mutur 20/02/2018 17:44

Oui, entre autres. Le rapprochement Jon/Daenerys est assez maladroit je trouve, et fait un peu fan-fiction. Il y a aussi les ( grosses ) libertés prises avec la temporalité, les difficultés qu'ont les scénaristes à faire exister certains personnages autrefois capitaux pour l'histoire ( Tyrion, Littlefinger, Varys ), et l'aspect de plus en plus manichéen du récit.
J'en parle plus longuement dans un article sur mon blog : https://critiquesmuturetgibbonsking.blogspot.fr/2017/08/game-of-thrones-saison-7-le-debut-de-la.html

Chris 18/02/2018 19:13

Pourquoi des facilités scénaristiques ? Tu penses au rapprochement Jon / Danaerys ? La bataille dans le Nord, quand la troupe est bloquée au milieu du lac, est superbe !