Christoblog

Les avis sont (à peine) partagés sur : A ghost story

 

Vous connaissez peut-être ma liste de bons blogs cinéma.  Amusant de voir ce que mes excellents collègues blogueurs pensent de A ghost story... et de constater que je suis un peu seul contre tous !

 

Contre 

Pour Baz'art, qui ne daigne même pas consacrer tout un article au film, le réalisateur David Lowery "pompe allègrement le cinéma de Malick et son ambition métaphysique de raconter l'histoire de la vie et du monde à travers un film, sauf qu'il accouche d'un film terriblement contemplatif et vide qui en ennuiera plus d'un à force de plans fixes interminables et vains".

Il est à peu près le seul à partager mon opinion, puisque j'écrivais que le film était "une sorte de variante minimaliste du new-age malickien".

Décidément, Malick est la référence des détracteurs du film. Exemple sur La Critiquerie : "En résulte un film malheureusement chiant comme la mort qui passe totalement à côté de l’effet escompté : plonger le spectateur dans une course contre le temps poétique et hypnotique. A côté, les oeuvres de Terrence Malick sont comparables à des Fast and Furious sous LSD".

Même référence à Malick dans l'article du souvent impertinent Il a osé, qui revient également sur l'inénarrable scène de 6 ou 7 minutes qui voit Rooney Mara manger une tarte en plan fixe : "Vers la 25ème minute, David Lowery place ce qu'il a appelé lui-même une scène-test, censée mettre à rude épreuve l'endurance et la patience de son audience. Du haut de son arrogance, le réalisateur s'attend à ce qu'une partie des spectateurs abandonne alors le film et que d'autres accrochent définitivement, pour mieux kiffer la suite. Je suis fier de vous annoncer que je fais partie des plus courageux, mais cela ne m'a hélas pas permis d'apprécier davantage le reste". 

 

Pour

Pour Cinéphiles44, le film est "une ode à l'amour et un petit chef d'oeuvre". Pour le site franco-belge Cinéphilia, il s'agit d'"un des meilleurs films de l'année". Rien de moins.

Même son de cloche sur Le blog du cinéma : "Le film finira, tôt ou tard, par se glisser sous le sommier de votre lit et venir vous pourchasser dans votre paisible sommeil".

Cinematraque qualifie les spectateurs ayant aimé film d'une façon intéressante : "Les chefs-d’œuvre ont ça de fascinant qu’ils sont rares et toujours profondément liés à notre perception du monde. Si vous ne croyez pas en un amour qui transcende le temps et l’espace, il y a peut-être peu de chances pour que le film de David Lowery s’inscrive en vous". Hum, je me reconnais bien là.

Même enthousiasme sur Cinérama : "Un véritable petit bijou". Fais pas genre est un peu plus mesuré : "A Ghost Story fait partie de ces films qui impriment dans notre esprit leur rythme et leurs visions".

Pour Le Bleu du miroir, qui l'a mis dans son Top 2017 "Il suffit de se laisser prendre par l’atmosphère cotonneuse, la tonalité élégiaque et les compositions mélancoliques de Daniel Hart pour goûter pleinement à cette proposition de cinéma fantastique humble – sans effet tape-à-l’œil – et paradoxalement audacieuse". 

Chez Fred, l'appréciation est positive : "On en ressort aussi perturbé que bouleversé. Un beau film, que l’on peut prendre avec autant de simplicité que de prise de tête".  Comme sur le site Perstistance Rétinienne, où le film intègre aussi le Top 10 2017 : "Travaillant ici l'épure dans une forme tendant à l'abstraction, il réalise un film à l'envoutante mélancolie : par son évidence et sa simplicité, A Ghost Story touche à l'essentiel et renvoie l'humain à sa fragile condition de mortel. "

C'est finalement Seuil critique(s) qui résume ce qu'on aime et/ou déteste dans le film : "Mais A ghost story a sa propre singularité, ses pulsations à lui, ses splendeurs faites de plans qui s’éternisent et d’ellipses fabuleuses, de retours et de perditions. De frémissements, d’un écho de l’au-delà". 

 

Ni pour ni contre

Je range dans cette catégorie J'me fais mon cinéma, qui résume son avis de cette jolie manière :  " A ghost story joue sur une apesanteur fragile et parfois contradictoire dans sa manière très appuyée de signifier. Pourtant ses lignes abstraites et son parti-pris contemplatif déjouent toutes les règles scénaristiques attendues. Un bizarre et mélancolique moment suspendu… A destination des spectateurs patients !"

 

Commenter cet article

Félix 29/01/2018 15:50

Merci Chris pour la citation ! Content de figurer parmi les "contres", car ce film ne m'a vraiment pas plu... Mais tant mieux s'il déclenche aussi des passions ! Il en faut des comme ça de temps en temps... J'aurais aimé l'apprécier aussi, mais il a pour moi des défauts vraiment rédhibitoires, malgré, peut-être, quelques belles idées. Il y a une telle prétention, un côté si "poseur", que je ne peux pas adhérer à ça...

J'me fais mon cinéma 09/01/2018 11:23

Ahaha même si on n'a pas ressenti les mêmes choses, ton observation est intéressante et très juste sur "les films de petits malins" :)

Chris 09/01/2018 18:25

Merci !

Max 08/01/2018 23:57

Tu as oublié le très bon blog Il a osé:
http://ilaose.blogspot.fr/2017/12/a-ghost-story.html
Très négatif aussi!

Chris 09/01/2018 18:26

C'est corrigé. Je vais également ajouter le site dans ma liste de bons blogs ciné (quel oubli !).

filou49 08/01/2018 21:52

Sympa de voir son nom dans sa chronique sans s'y attendre... surtout pour te donner un coup de main sur ce film dont effectivement j'avais un peu l'impression d'être tout seul à ne pas l'aimer du tout.. bon c'est vrai que j'ai été un peu flemmard sur ce coup là de ne pas consacrer une chronique en entier ca ne m'arrive pour tout dire pratiquement jamais j'ai peut être eu quelques scrupules à ne pas passer 200 lignes à m'acharner dessus on va dire :o)...

Chris 09/01/2018 18:27

J'ai prévu de faire l'exercice une fois par mois environ. Je pense que le prochain sera à propos de 3 billboards, sur lequel je lis déjà des avis très partagés !