Christoblog

Paris pieds nus

Ceux qui ont déjà vu un des films précédents du duo Abel / Gordon ne seront pas dépaysés.

La recette est en effet toujours un peu la même : univers décalé, gags visuels poétiques et burlesques, incroyable prouesse physique de Fiona Gordon. La machine tourne rond, mais c'est toujours la même musique : pas désagréable, mais déjà connue.

Les autres découvriront probablement avec surprise et délice ce curieux croisement de Buster Keaton et Solveig Anspach, qui manie avec une méticulosité rare l'art du contre-pied, et qui marie comme nul autre la réalité la plus plate à l'élucubration la plus bizarre.

Le film est rehaussé par l'apparition subtile d'Emmanuelle Riva et de Pierre Richard, par l'utilisation très habile des décors parisiens (moins convaincants toutefois que ceux du Havre dans La fée).

On peut regretter que Paris pieds nus ne creuse pas plus la veine de noirceur loufoque qu'on voit apparaître lors de la belle scène de l'oraison funèbre, parfaitement politiquement incorrecte.

Je résume : pas désagréable, mais pas strictement nécessaire si vous êtes déjà connaisseur.

Le duo Abel / Gordon sur Christoblog : La fée - 2011 (**)

 

2e

Commenter cet article