Christoblog

The last face

Oui, The last face est bien le pire film que j'ai vu dans mon existence de cinéphile.

Certains films sont mauvais, d'autres ratés, ou énervants parce que prétentieux. The last face est tout cela à la fois, et bien plus encore : il est haïssable.

Je ne sais pas trop par où commencer tellement le film multiplie les ignominies, alors je vais commencer par le début. 

Le carton introductif du film donne le ton (je cite de mémoire) : "pour un occidental, le meilleur moyen de suspendre les guerres est d'envisager l'impossible amour". OK, les habitants d'Alep apprécieront : quand Bardem batifole avec Charlize Theron, les horreurs sont moins horribles. Dégueulasse.

La façon esthétisante qu'à Sean Penn de filmer les ravages de la guerre en Afrique est à vomir : c'est non seulement une insulte au continent noir, mais aussi à l'intelligence du spectateur. Respecter la souffrance des peuples impliquerait de poser sa caméra et de regarder, plutôt que de se regarder (le nombril) comme le fait ce film immonde.

Un des sommets du ridicule est atteint quand sont envoyés dans les airs des dizaines de cylindres d'air chaud : on dirait une animation de GO du club Med dans un camp de réfugiés, c'est scandaleux.

L'histoire d'amour est plaquée, mal jouée, dans un style basé sur les ralentis et les clins d'oeil extatiques qui ressemblent à du Malick de pub pour shampoing. Mais le pire du pire est peut-être l'ahurissante médiocrité des seconds rôles : Adèle Exarchopoulos est nulle, et Jean Reno s'offre deux répliques ridicules dont le public se gausse immanquablement.

Je crois que c'est la première fois de ma vie que j'ai eu l'irrésistible envie de siffler le film pendant sa projection.

On devrait rembourser les spectateurs qui ont vu The last face, et leur verser une prime pour préjudice d'anxiété : le film est à la fois une insulte au bon goût et à la morale.

 

1e

Commenter cet article

ileana 15/01/2017 20:38

Il t'arrive de partir pendant la séance ? Cette fois-ci tu n'est pas parti ? Récemment j'ai quitté Neruda après 40 minutes et l'amie qui m'accompagnait l'a fait aussi. Nous sommes passées à côté.

Chris 16/01/2017 19:19

J'ai vu le film à Canens, et l'ambiance dans la salle était plutôt à huer le film, c'était assez drôle. Sinon, je ne me souviens pas d'être sorti d'une salle dernièrement....

Bellin 14/01/2017 03:57

De mémoire de lecteur cinéphile, sur le site d'Allociné, je n'ai jamais, jamais trouvé la même stupeur effarée, la même unanimité entre Presse et Spectateurs (notes respectives : 1,2 et 2) pour stigmatiser d'une seule voix le plus mauvais film du monde !

ileana 18/01/2017 16:17

Aaah ! Huer le film à Cannes ! C'est une expérience particulière sans doute.
M Frémaux a selectionné un tel film ?! S'est-il trompé sur la marchandise ?