Christoblog

Sully

La dernière fois que j'avais vraiment aimé un film de Clint Eastwood, c'était il y a huit ans, au moment de la sortie de Gran Torino

Autant dire que je suis allé voir Sully à reculons, d'autant plus que les dernières prises de position de Eastwood en faveur de Donald Trump ne rehausse pas l'estime que je peux avoir pour le bonhomme, qui devient en vieillissant le prototype du bon vieux facho républicain.

Ceci étant dit, je suis obligé de dire que Sully est un bon film. Eastwood y est certainement pour quelque chose. Sa mise en scène est extrêmement efficace dans les scènes d'action ("je ne prendrai jamais plus l'avion", disait une petite fille en sortant de la salle, et je la comprends) et délicate dans les scènes plus calmes.

Mais plus que la mise en scène, je trouve que c'est le scénario de Todd Komarnicki qui est brillant. Il parvient à faire d'une intrigue minimaliste (en gros, le pilote qui a posé l'avion sur l'Hudson en janvier 2009 a-t-il pris la bonne décision ?) un suspense psychologique haletant. En multipliant les flash-blacks et les allers-retours temporels avec une rare habileté, le scénario donne un relief incroyable au film.

L'autre point très fort du film est la prestation de Tom Hanks, impeccable en professionnel qui fait son boulot (We did our job est sans aucun doute la réplique pivot du film) et qui est aussi capable de se remettre en question. 

Sully donne bien sûr une vision idyllique du peuple américain (chacun y est absolument parfait) sur le mode de "on n'est pas des mauviettes", qui est précisément celui qui pousse Eastwood a donner sa voix à Trump, mais il le fait sans emphase et avec une justesse de ton appréciable.

Clint Eastwood sur Christoblog : Gran Torino - 2008 (***) / Invictus - 2009 (**) / Au-delà - 2010 (*) / J. Edgar - 2011 (**) / American sniper - 2015 (**)

 

3e

Commenter cet article

Red 03/01/2017 11:15

Tu te prends pour qui petit branleur du web, pour juger de la personne de Eastwood ? Si tu es une larve gauchiste c'est ton problème, mais tous les hommes n'aspirent pas à être des sentimentalistes "antifacho" de merde. Si être catégorique, s'opposer à des effets nocifs de la mondialisation, c'est être un facho (et ce n'est pas le cas), et bien les fachos t'emmerdent. En attendant, si le cinéma américain a fait bander le monde, dont les bouffons gauchistes larmoyants dans ton genre, c'est pas sur des modèles de branleurs gauchistes sous-hommes sans consistance, mais bien des hommes qui incarnent la mentalité de droite, la trempe du naturel. Vive Trump, vive Eastwood, vive la nature, à bas les gauchistes.

Chris 03/01/2017 22:44

Toujours un plaisir d'échanger avec un lecteur subtil et sensible. Merci de m'accorder ces quelques secondes de ton précieux temps.

Moi 18/12/2016 01:26

En quoi voter pour Trump c'est être un vieux facho? Espèce d'idiot, si tu ne comprends pas les gens qui votent Trump, alors ne les juge pas. Quant au talent d'Eastwood, il n'a rien à voir avec ses opinions politiques, qui au passage, ne te regardent pas. Pour résumé, ton blog c'est de la merde, tu es une merde et je suis encore bien gentil de perdre 2 minutes de mon temps à te le dire.

Chris 18/12/2016 08:24

On reconnait bien le style Trump dans ta prose, mon ami.