Christoblog

Captain Fantastic

Vu du spectateur, Captain Fantastic commence bien et finit mal. Pour les personnages, c'est en gros l'inverse.

Dans sa première partie, j'ai été tour à tour séduit (la mise en scène est sacrément efficace, comme la première scène le prouve), intrigué (mais vers où le film va-t-il nous entraîner ?) et perturbé (faut-il penser que cet homme est fou, ou qu'il est génial ?).

La partie centrale du film (le road trip) confirme la première impression favorable. Le tableau dressé de l'Amérique est cruel mais cinglant, les situations parviennent à être retorses, à l'image de la scène de drague qui emmène l'aîné de la famille dans un quiproquo très bien amené.

Malheureusement, la troisième et dernière partie de Captain Fantastic verse dans une sensiblerie et des facilités qu'il avait habilement évité jusque là. On ne peut que regretter que Matt Ross, qui parvient à faire du réalisme et de la vérité exposée aux enfants un ressort efficace de son film nous expose une péripétie mortuaire absolument irréaliste. 

Même si la fin gâche un peu le plaisir que procure le film, Captain Fantastic s'avère tout de même être un moment plaisant et stimulant intellectuellement.

PS : Comme souvent, Viggo Mortensen est très bon.

 

2e

 

Commenter cet article

Sigmund 06/11/2016 11:09

Bonjour,
Bon, ça commence à bien faire d'être encore d'accord avec votre critique (ça durera pas éternellement...). J'ai beaucoup aimé ce film, mais j'émets également une réserve sur le dénouement, extrêmement optimiste et totalement invraisemblable, car il élude un certain nombre de pbs. En effet, Quid de la réaction des parents de la défunte et des autorités suite aux péripéties finales(enlèvement d'enfants, violation de sépulture, non scolarisation, etc.) ? Tout ça passe à l'as un peu trop facilement à mon sens.

Chris 07/11/2016 21:43

Non, ça ne durera pas éternellement, mais autant en profiter en attendant !