Christoblog

Comancheria

Thriller lo-fi des grands espaces, slow western, Comancheria est un produit étonnant, qui sort de l'épure.

Filmé avec des moyens de blockbuster, il étale langoureusement des attributs de films d'auteur : un titre US impossible (Hell or high water), un rythme neurasthénique, une intrigue qui s'effiloche au fil des minutes.

Le film bénéficie à plein des qualités de ses auteurs : la mise en scène éthérée du britannique David Mackenzie, la pertinence des choix de Nick Cave à la bande-son, la perfection d'un excellent casting.

Si tout semble flotter dans le film, c'est pour le plus grand plaisir du spectateur attentif, qui se régale de la photo somptueuse et de l'avancée lymphatique de l'histoire, moralement discutable, cahotant jusqu'à une ultime scène d'une sympathique ambiguïté.

Comancheria est un joli film de genre, typé et bien réalisé. 

 

2e

Commenter cet article

anne 20/09/2016 16:31

vos commentaires sont souvent interessants .L'ennui avec vous est d'avoir à côté de soi un dico anglais français . apparemment vous ne paraissez pas aimer la langue française .

Chris 21/09/2016 22:16

Merci Anne. J'adore la langue française, comme mes articles le prouvent, je l'espère. Mais j'aime aussi beaucoup l'anglais, et, c'est vrai, je me suis fait un peu plaisir avec la première phrase de cet article... en espérant que cela ne vous dissuade pas de me lire !

dasola 20/09/2016 07:00

Bonjour Chris, moi aussi, j'ai aimé ce film et j'ai trouvé intéressant cette vision de l'Amérique assez pouilleuse où la crise économique fait des ravages. Bonne journée.