Christoblog

Ma Loute

On trouve dans Ma Loute tout le cinéma de Bruno Dumont : le couple de policiers empruntés mais déterminés de P'tit Quinquin, Juliette Binoche présente dans Camille Claudel, les paysages du Nord superbement filmés dans Hors Satan, etc.

Tout le cinéma, et un peu plus : il est assez rare de voir un réalisateur sublimer toute son oeuvre pour produire quelque chose de nouveau. Et beau.

Parce que oui, pour commencer, Ma Loute est d'abord une splendeur visuelle. Perfection de la photographie, direction artistique (décors, costumes, accessoires) hors du commun, cadrages démentiels, génie du paysage : le film est d'abord une réussite totale d'un point de vue esthétique.

Au-delà de cet aspect visuel, Dumont parvient à entremêler brillamment plusieurs strates de discours : du burlesque pur (Tati, Max Linder), de la critique social au vitriol (les bourgeois à bout de course consanguins, l'apologie tronquée du capitalisme) et - ce que personne ne semble relever - une merveilleuse histoire d'éveil amoureux.

Rien que pour ces raisons, Ma Loute mériterait déjà tous nos éloges (et peut-être une Palme d'Or), mais on peut encore ajouter que Bruno Dumont trouve en plus le moyen de nous émerveiller (ces superbes scènes de lévitation), de nous choquer (la soupe un peu gore) et de nous emporter (un sens du rythme inattendu, les belles scènes de mer).

Beaucoup de détails dans le film pourraient faire l'objet de longues exégèses (l'extraordianaire travail sur le son par exemple), mais pour aller directement au fait, je résumerai de la façon suivante :

Courez-y.

 

4e  

Commenter cet article

anne 20/10/2016 19:07

j'y suis allée à reculons , parce que je trouve le cinema de Dumont assez sinistre , mais là je me suis régalée , tout le monde joue parfaitement mais surtout Luchini , j'ai beaucoup ri , ce qui m'arrive très rarement au cinéma . OUI la photographie des paysages est somptueuse . J'ai lu je ne sais où que qqun avait été choqué par l'irrespect du cinéaste vis à vis des petites gens du nord . Mais la bourgeoisie aussi en prend plein la figure mais de façon tellement outrancière parfois que elle rate son objectif. l'idée du gros policier transformé en cerf volant est géniale

Chris 21/10/2016 19:17

Absolument d'accord !

Matthias Turcaud 30/08/2016 12:53

Pas d'accord sur ce coup-là, j'ai trouvé le film abscons et pas drôle pour un sou, horriblement mal joué par les acteurs professionnels (les non professionnels s'en tirent en comparaison plutôt bien). Je pense que l'humour n'est pas trop la came de Dumont, un film comme "Hadewijch" était à mon sens beaucoup plus intéressant, éblouissant même.

Chris 30/08/2016 18:41

Je comprends qu'on ne "rentre" pas dans le film. Dans ce cas, j'imagine fort bien que cela doit être insupportable.
Par contre, si on entre comme moi, c'est un guilty pleasure rare !