Christoblog

Top 10 2015

 

1 - A la Folie / Wang Bing : la réalité en folie 2 - Le fils de Saul / Laszlo Nemes : la folie en réalité  3 - Les nouveaux sauvages / Damian Szifron : l'énergie au service de la causticité  4 - Mustang / Deniz Gamze Erguven : vive les filles 5 - Au-delà des montagnes / Jia Zhang-Ke : que la tristesse est belle 6 - Notre petite soeur / Hirokazu Kore-Eda : personne de vivant ne sait mieux capter les mouvements de l'âme 7 - La loi du marché / Stéphane Brizé : filmer en vrai 8 - Snow therapy / Ruben Ostlund : avalanche de conscience 9 - Mia madre / Nanni Moretti : l'art de faire un film 10 - Béliers / Grimur Hakonarson : in the wilderness

Commenter cet article

Jipé 12/01/2016 10:18

J'aurais ajouté "L'étreinte du serpent" ! Il est vrai, sorti à la fin de l'année, et qui figurera plutôt dans un palmarès 2016 ?

anne 31/12/2015 17:29

après avoir vu votre top 10 2015 , je me demande , et depuis un certain temps , pourquoi vous êtes attiré par les films sinistres , leurs qualités techniques et esthétiques mises à part. un exemple , vous citez la "loi du marché "mais pas " discount ", autrement plus optimiste . Vous allez répondre ; mais ils n'ont pas du tout la même valeur cinematographique ! peut être , mais n'ayant eu aucune formation de cinema ni assez de culture dans ce domaine là , je ne peux ni ne veux juger , c'est le travail des critiques professionnels . Vous n'avez ss doute pas comme moi une sensibilité d'éponge , sortir du cinéma avec un moral en berne , et pendant pls jours , non merci. Au fait vous devriez voir " ds la cour " , difficile de faire plus sombre et sans aucun espoir . JE n'irai pas voir le fils de Saul non merci .


et pourtant .....mon fils à ma demande me procure souvent des films que vous avez jugés excellents comme " winter
sleep " et d'autres films du même cinéaste . J'ai beaucoup aimé.
"les 3 soeurs du Yunnan " , assez sinistre aussi, pour moi c' est un documentaire superbement filmé , mais pas du cinéma .
Si je voulais faire de la morale , je pourrais même le montrer à ma petite-fille de 11 ans comme la gamine du film , petite fille élevée comme vous , comme nous, ds un milieu plutôt bien nanti .
Grâce à vous j'ai découvert qq beaux films , mais maintenant je fais le tri à la lecture de vos critiques. Pardonnez ma franchise .

je vous souhaite une belle et réconfortante année 2016 !