Christoblog

Le labyrinthe du silence

Qu'il est agréable parfois de voir un bon film académique ! Dans Le labyrinthe du silence, vous chercherez en vain une quelconque originalité du point de vue cinématographique. L'histoire qu'il raconte est par contre passionnante, les acteurs excellents, et le scénario formidablement écrit.

Nous sommes en 1958 en Allemagne, et peu d'Allemands connaissent le nom d'Auschwitz. Un jeune procureur va être amené, par un concours de circonstances improbable, à s'intéresser au sujet. Cette quête menée au départ par ambition va se transformer peu à peu en réflexion sur son pays, sa famille et ses valeurs.

Le film brille par de nombreuses facettes : il refuse obstinément de sombrer dans le sentimentalisme de bas étage, évite soigneusement toute une série de défauts inhérents à ce type de reconstitution (les intrigues privées sur-représentées, les arrangements avec l'histoire, les raccourcis faciles) et propose une reconstitution du début des années 60 admirable.

Le labyrinthe du silence est beau, émouvant, et diablement intéressant. Allez-y de ma part.

 

 3e

Commenter cet article

ileana 07/05/2015 10:12

Tout à fait d'accord !

Marla 01/05/2015 14:25

Le film est bon, oui, et l'on apprend beaucoup. Mais il reste trop académique à mon goût: http://marlasmovies.blogspot.fr/2015/05/le-labyrinthe-du-silence-lallemagne-et.html

Chris 06/05/2015 20:44

Merci Marla pour ce commentaire. Du coup je découvre votre blog, très intéressant !

Bellin 30/04/2015 21:34

Rien à redire ! Ta belle critique, Chris, donne l'exacte mesure de ce film épatant qui, sans temps mort ni complaisance ni sentimentalisme ni aucune image de torture, donne à réfléchir et à grandir. Bravo ! Et merci.

Marla 08/05/2015 10:14

C'est gentil à vous ! J'espère me retrouver dans votre liste des meilleurs blogs très prochainement ! :-D

Chris 04/05/2015 06:52

Ca été un vrai plaisir de cinéma pour moi, me rappelant l'efficacité simple des films de mon enfance...