Christoblog

La crème de la crème

Difficile de comprendre comment on peut rater un film aussi nettement avec d'aussi bons d'ingrédients, à savoir : un milieu peu montré dans le cinéma français (les grandes écoles de management), un scénario plutôt intrigant (la mise en place d'un réseau de prostitution sur les bases de la théorie du marché), des acteurs attachants.

Kim Chapiron réussit pourtant cet exploit, et avec brio, si je puis dire, puisque tout, ou presque, est raté dans son film. Après un début honnête, La crème de la crème s'embourbe très vite dans une sorte de comédie romantique à la noix entre deux ados de classes sociales différentes. 

Dès lors, il ne fait qu'empiler les clichés sans discernement, accumulant poncifs, invraisemblances, fautes de goût et dérapages dans tous les domaines : scénario, direction artistique, jeu d'acteurs.

La lie de la lie.

 

1e

Commenter cet article

Jean 25/04/2014 22:49

Hé, hé. Moi j'ai bien aimé ce film où rien n'est vrai mais tout est juste. On se demande un peu qui manipule qui entre l'auteur, les écoles et leurs élèves qu'il a visitées et interviewés...bah, et on ne peut pas refaire "The social network" avec un tout petit budget...

Chris 28/04/2014 18:52

Je suis un peu sévère, mais quand tu "sors" complètement d'un film, c'est souvent ce qui se passe...